Contrôleur

Un contrôleur est une instance de CController ou d'une classe qui en hérite. Il est créé par l'objet application lorsque l'utilisateur en fait la demande. Quand un contrôleur s'exécute, il effectue l'action demandée, ce qui habituellement appelle les modèles nécessaires et affiche la vue appropriée. Une action, dans sa forme la plus simple, est juste une méthode de la classe contrôleur dont le nom commence par action.

Un contrôleur a une action par défaut. Lorsque la requête de l'utilisateur ne spécifie pas d'action à exécuter, l'action par défaut sera exécutée. Par défaut, l'action par défaut est nommée index. Elle peut être modifiée en spécifiant la variable d'instance publique, CController::defaultAction.

Le code suivant définit un contrôleur site, une action index (l'action par défaut), et une action contact :

class SiteController extends CController
{
    public function actionIndex()
    {
        // ...
    }
 
    public function actionContact()
    {
        // ...
    }
}

1. Route

Les contrôleurs et les actions sont identifiés par des ID. Un ID de contrôleur est au format path/to/xyz, ce qui correspond au fichier de classe du contrôleur protected/controllers/path/to/XyzController.php, et où le jeton xyz doit être remplacé par les noms réels; par exemple post correspond à protected/controllers/PostController.php. L'ID de l'action est le nom de la méthode d'action sans le préfixe action. Par exemple, si une classe de contrôleur contient une méthode nommée actionEdit, l'ID de l'action correspondante serait edit.

Les utilisateurs nécessitent un contrôleur et une action spécifiques en termes de route. Une route est formée par la concaténation d'un ID de contrôleur et un ID d'action, séparés par une barre oblique. Par exemple, la route post/edit réfère à PostController et son action edit. Par défaut, l'URL http://hostname/index.php?r=post/edit demande le contrôleur post et l'action edit.

Remarque : Par défaut, les itinéraires sont sensibles à la casse. Il est possible de faire des routes insensibles à la casse en mettant CUrlManager::caseSensitive à false dans la configuration de l'application. En cas de casse mode, assurez-vous de suivre la convention que les répertoires contenant les fichiers de classes de contrôleurs sont en minuscules, et les deux carte contrôleur et la carte d'action ont des touches minuscules.

Une application peut contenir des modules. La route pour une action du contrôleur intérieur d'un module est au format moduleID/controllerID/actionID. Pour plus de détails, voir la section sur les modules.

2. Instanciation contrôleur

Une instance de contrôleur est créé lorsque CWebApplication traite une demande entrante. Compte tenu de l'ID du contrôleur, l'application utilise les règles suivantes pour déterminer quelle est la classe de contrôleur et où le fichier de classe est situé.

  • Si CWebApplication::catchAllRequest est spécifié, un contrôleur sera créé sur la base de cette propriété, et l'ID du contrôleur spécifié par l'utilisateur seront ignorés. Elle est principalement utilisée pour mettre l'application en mode de maintenance et d'afficher une page d'avis statique.

  • Si l'ID se trouve dans CWebApplication::controllerMap, la configuration du contrôleur correspondant sera utilisé pour créer l'instance du contrôleur.

  • Si l'ID est au format path/to/xyz, le nom de la classe contrôleur est supposé être XyzController et le fichier de classe correspondante est protected/controllers/path/to/XyzController.php. Par exemple, un ID de contrôleur admin/user devrait être mappé à la classe contrôleur UserController et le fichier de classe protected/controllers/admin/UserController.php. Si le fichier de classe n'existe pas, un 404 CHttpException sera soulevée.

Lorsque les modules sont utilisés, le processus ci-dessus est légèrement différente. En particulier, l'application vérifie si oui ou non l'ID se réfère à un dispositif de commande à l'intérieur d'un module, et si c'est le cas, l'instance de module est créé en premier, suivie par l'instance de contrôleur.

3. Action

Comme indiqué précédemment, une action peut être définie comme une méthode dont le nom commence par le mot action. Une technique plus avancée consiste à définir une classe d'action et de demander au contrôleur de l'instancier à la demande. Cela permet actions à être réutilisés et introduit donc plus réutilisabilité.

Pour définir une classe nouvelle action, procédez comme suit :

class UpdateAction extends CAction
{
    public function run()
    {
        // Placer la logique de l'action ici
    }
}

Pour rendre le contrôleur au courant de cette action, nous l'emporter sur les actions() méthode de notre classe contrôleur :

class PostController extends CController
{
    public function actions()
    {
        return array(
            'edit'=>'application.controllers.post.UpdateAction',
        );
    }
}

Dans ce qui précède, nous utilisons le chemin alias application.controllers.post.UpdateAction pour spécifier que le fichier de classe d'action est protected/controllers/post/UpdateAction.php.

En écrivant basés sur les classes actions, nous pouvons organiser une application de manière modulaire. Par exemple, la structure de répertoire suivante peut être utilisée pour organiser le code pour les contrôleurs :

protected/
    controllers/
        PostController.php
        UserController.php
        post/
            CreateAction.php
            ReadAction.php
            UpdateAction.php
        user/
            CreateAction.php
            ListAction.php
            ProfileAction.php
            UpdateAction.php

Paramètre Action reliure

Depuis la version 1.1.4, Yii a ajouté le support pour la liaison automatique des paramètres d'action. Autrement dit, une méthode d'action contrôleur peut définir des paramètres nommés, dont la valeur sera automatiquement rempli à partir de $_GET par Yii.

Pour illustrer ce fonctionnement, supposons que nous devons écrire une action create pour PostController. L'action requiert deux paramètres :

  • category : un entier indiquant l'ID de catégorie en vertu de laquelle le nouveau poste sera créé;
  • language : une chaîne indiquant le code de langue que le nouveau post sera dedans.

Nous pouvons finir avec le code suivant ennuyeux dans le but de récupérer les valeurs des paramètres nécessaires de $_GET :

class PostController extends CController
{
    public function actionCreate()
    {
        if(isset($_GET['category']))
            $category=(int)$_GET['category'];
        else
            throw new CHttpException(404,'invalid request');
 
        if(isset($_GET['language']))
            $language=$_GET['language'];
        else
            $language='en';
 
        // ... Le code amusant commence ici ...
    }
}

Maintenant, en utilisant la fonction de paramètre action, nous pouvons accomplir notre tâche plus agréable:

class PostController extends CController
{
    public function actionCreate($category, $language='en')
    {
        $category=(int)$category;
 
        // ... Le code amusant commence ici ...
    }
}

Notez que nous avons ajouté deux paramètres à la méthode d'action actionCreate. Les noms de ces paramètres doivent être exactement les mêmes que ceux que attendus du $_GET. La paramètre $language prend une valeur par défaut en au cas où la requête ne contient pas ce paramètre. Comme $category n'a pas de valeur par défaut, si la requête ne comporte pas de paramètre category, une CHttpException(error code 400) sera automatiquement levée.

Depuis la version 1.1.5, Yii supporte également la détection du type tableau pour les paramètres de l'action. Cela se fait par allusion au type PHP en utilisant une syntaxe comme suit:

class PostController extends CController
{
    public function actionCreate(array $categories)
    {
        // Yii veillera à ce que les $categories est un tableau
    }
}

Autrement dit, nous ajoutons le mot-clé array en face de $categories dans la déclaration du paramètre de la méthode. Ce faisant, si $_GET['categories'] est une chaîne simple, il sera converti en un tableau constitué de cette chaîne.

Remarque : Si un paramètre est déclaré sans l'allusion au type array, cela signifie que le paramètre doit être un scalaire (ie, pas un tableau). Dans ce cas, passer un paramètre de type tableau via $_GET provoquerait une exception HTTP.

Depuis la version 1.1.7, la liaison automatique des paramètres fonctionne également pour les actions basées sur des classe. Lorsque la méthode run() d'une classe d'action est définie avec des paramètres, ceux-ci seront renseignés/initialisés avec les valeurs des paramètres de requête correspondants. Par exemple:

class UpdateAction extends CAction
{
    public function run($id)
    {
        // $id sera renseigné/initialisé avec $_GET['id']
    }
}

4. Filtre

Un filtre est un morceau de code qui est configuré pour être exécuté avant et/ou après l'exécution de l'action du contrôleur. Par exemple, un filtre de contrôle d'accès peut être exécuté afin de s'assurer que l'utilisateur est authentifié avant d'exécuter l'action demandée; Un filtre de performances peut être utilisé pour mesurer le temps passé à l'exécution de l'action.

Une action peut avoir plusieurs filtres. Les filtres sont exécutés dans l'ordre où ils apparaissent dans la liste des filtres. Un filtre peut empêcher l'exécution de l'action et du reste des filtres non encore exécutés.

Un filtre peut être défini comme une méthode de la classe contrôleur. Le nom de la méthode doit commencer par filter. Par exemple, une méthode nommée filterAccessControl définit un filtre nommé accessControl. La méthode de filtrage doit comporter une signature précise:

public function filterAccessControl($filterChain)
{
    // Appel $filterChain->run() pour continuer l'exécution du filtre et l'action
}

$filterChain est une instance de CFilterChain qui représente la liste des filtres associés à l'action demandée. A l'intérieur d'une méthode de filtrage, on peut appeler $filterChain->run() pour continuer à filtrer et exécuter l'action.

Un filtre peut également être une instance de CFilter ou de sa classe enfant. Le code suivant définit une nouvelle classe de filtre:

class PerformanceFilter extends CFilter
{
    protected function preFilter($filterChain)
    {
        // La logique à appliquer avant que l'action soit exécutée
        return true; // false si l'action ne doit pas être exécuté
    }
 
    protected function postFilter($filterChain)
    {
        // La logique à appliquer après que l'action soit exécutée
    }
}

Pour appliquer des filtres à des actions, nous avons besoin de surcharger la méthode CController::filters(). La méthode doit retourner un tableau de configuration des filtres. Par exemple:

class PostController extends CController
{
    ......
    public function filters()
    {
        return array(
            'postOnly + edit, create',
            array(
                'application.filters.PerformanceFilter - edit, create',
                'unit'=>'second',
            ),
        );
    }
}

Le code ci-dessus spécifie deux filtres: postOnly et PerformanceFilter. Le filtre postOnly est basé sur une méthode (la méthode de filtre correspondante est définie dans CController déjà), tandis que le filtre PerformanceFilter est basé sur un objet. L'alias de chemin application.filters.PerformanceFilter spécifie que le fichier de classe du filtre est protected/filters/PerformanceFilter. Nous utilisons un tableau de configurer PerformanceFilter de sorte qu'il peut être utilisé pour initialiser les valeurs des propriétés de l'objet filtre. Dans cet exemple, la propriété unit de PerformanceFilter sera initialisée à second.

En utilisant les opérateurs plus et moins, il est possible de spécifier pour quelles actions le filtre doit ou ne doit pas être appliqué. Dans ce qui précède, le filtre postOnly sera appliqué pour les actions edit et create, tandis que le filtre PerformanceFilter sera appliqué à toutes les actions SAUF edit et create. Si aucun des signes plus ou moins apparaît dans la configuration du filtre, le filtre sera appliqué à toutes les actions.

$Id$

Be the first person to leave a comment

Please to leave your comment.